Pains au levain

Pain au levain Bis !

20 février 2007

Entre ce pain au levain et les précédents, il y a 9 heures environ…non de préparation mais de temps de levée…

Hier soir, mon levain tapant au couvercle de son bocal après un ultime rafraichi, j’ai tenté à nouveau la réalisation d’un pain.

Vers 20 heures donc, le pâton était prêt après un pétrissage soigné. Deux heures après, il avait plus que doublé. Deuxième levée d’une heure…au four vers minuit et hop….un joli pain….Et chaque fois que je sors ces pains du four, au milieu de la buée et de la vapeur que je tente d’entretenir pour leur confort durant la cuisson, je suis comme une petite fille découvrant ses cadeaux de noël sous le sapin….

Mes premiers pains (voir un peu plus bas) avaient patiemment attendu plus de 12 heures avant d’être cuits…Je ne sais ce qui a régi l’urgence hier, si le levain était à ce point fécond qu’il lui fallait épouser au plus vite de la farine fraiche et de l’eau tiède…

En tout cas, l’expérience se poursuit, avec bonheur ! (Comment préparer le levain), (levain 2ème étape)

Partager ce billet

Vous aimerez aussi

2 Commentaires

  • Répondre L'électricien 21 février 2007 à 14 h 21 min

    Ah oui, ce coup-ci ça vient…Je pense que le pétrissage y est pour beaucoup.
    Avec la technique Yoga transmise depuis le Japon on sent que le levain et la farine ont appréciéle massage. Et je pense que le levain aussi était en forme. En plus à l’usage il se renforce. N’oublie pas de toujours rajouter un peu de sel et de miel ou de sucre au moment du raffraîchi.
    Je suis ravi de voir l’évolution. Le pain au levain c’est fascinant. A l’image de la vie…
    Bisous électriques.

  • Répondre Nat 21 février 2007 à 19 h 22 min

    Oui….Et tu ne peux pas savoir comme cela me fait du bien. Bien que je ne puisse pas véritablement comparer les deux gestes, je retrouve dans le plaisir de travailler la pâte à pain, celui que j’éprouvais lorsque je fabriquais mes masques en papier maché…

    Le travail de ce pain là, je ne le connaissais pas…Il était tellement facile d’utiliser la machine et de lui confier le bébé…Et ce pain là offrait à mon avis ce que je lui avais moi même offert…Fort peu de présence….

    Quand au pétrissage, je te remercie de m’avoir confié cette façon "zen" de procéder…

    Je suis certaine en effet que le résultat y est pour beaucoup !

    Bize(z) d’un petit coin de France tout enfariné…

  • Répondre à L'électricien Annuler la réponse