Du côté du sucré...

Cake à l’orange et au pavot…

25 mars 2015

Ces derniers temps, les oranges de mon panier bio finissent entre les cylindres de mon extracteur de jus et viennent composer les boissons revigorantes et stimulantes de mon petit déjeuner. Et depuis deux mois, c’est presque devenu un rituel.

A peine sortie de la clinique ou l’on m’a légèrement chahuté les viscères, j’ai commencé par passer à la centrifugeuse, puis à l’extracteur, une partie des légumes et fruits de mon panier du mercredi, ajoutant gingembre, curcuma, persil ou coriandre, en fonction des envies du moment. Une manière pour moi de clôturer une étape pour en débuter une autre et poser des choix bienveillants sur mon alimentation et celle des miens.

Au départ, carottes, pommes et oranges avaient la part belle, puis j’ai osé m’aventurer sur des chemins plus risqués, jouant avec la betterave et le navet, perdant au préalable deux de mes testeurs familiaux, de moins en moins convaincus par la saveur surprenante de certains de mes jus.

J’ai donc adapté et me suis lancée dans du presque sur-mesure : pommes et oranges pour Clémence, orange seulement pour Ana, un mix de tout, mais sans pousser le bouchon trop loin, pour l’une de mes grandes.

Et puis il y a eu ce matin… Et là je ne sais pas trop ce qu’il m’a pris… Pommes et  oranges certes, mais aussi pamplemousses, céleri, radis, persil et gingembre. Le tout a donné un résultat à la couleur fort peu appétissante, au parfum plutôt corsé et à la saveur… comment dire… trop particulière pour être gourmande… celui là, je vais devoir le terminer toute seule, personne n’y goûtera…

Ne craigniez rien cependant, point d’erreur sur le titre de ce billet. Je vais bien vous parler pâtisserie et ne pas vous imposer une recette improbable de jus verdâtre presque imbuvable… Je vais juste vous confier le sort réservé aux oranges qui n’ont pas été sacrifiées sur l’autel de mon extracteur de jus !

presentation-ingredients-gateau-orange-pavot

Ce cake me trottait dans la tête depuis un petit moment déjà et c’est la couverture gourmande du magazine « Saveurs », reçu il y  a quelques jours, qui a achevé d’inspirer mon désir d’agrumes et de sucre.

Sur mes citronniers, point de citrons mûrs encore. Trop fermes et trop verts pour risquer d’être prélevés trop tôt. Je suis donc passée aux oranges rescapées, tout en conservant l’idée du pavot, si joli lorsqu’il flirte avec la pâtisserie et les textures claires.

Pour cette recette et pour un grand moule à cake j’ai donc utilisé :

– 2 oranges bio non traitées

– 200 gr de maizéna

– 200 gr de farine T45

– 130 gr de sucre glace

– 100 gr de beurre normal + 100 gr de beurre salé

– 6 œufs entiers

– 1 sachet de levure chimique.

(Attention : ces proportions sont adaptées à un moule à cake de grande dimension, assez profond. Deux difficultés possibles occasionnent ce choix : un résultat possiblement  plus dense sur le bas du cake qui aura moins cuit en profondeur. Pour éviter ce risque, diviser les proportions par deux et choisissez un moule plus bas et moins long. D’autre part, une partie de la farine est remplacée par la maïzena. Ce cake est donc allégé en gluten et le résultat est différent de ce que donnerait un gâteau a base exclusive de farine de blé)

Commencez par tamiser ensemble la farine, le sucre glace et la levure.

tamisage-farine

Ajoutez ensuite les œufs, le beurre fondu, les zestes des oranges coupés finement et le jus des deux oranges.

Mélangez soigneusement sans trop. Plus vous mélangez, plus vous densifiez la pâte…

Beurrer ensuite un grand moule à cake préalablement tapissé de papier sulfurisé beurré. La pâte doit arriver jusqu’à 3 cm environ de la hauteur du moule, pas plus. Dans le cas contraire, lors de la cuisson, le cake risque de déborder…

Versez la pâte dans le moule et glissez au four préchauffé à 180°C (chaleur tournante), et ce pour 10 minutes.

Pour le fondant :

– 200 gr de sucre glace

– 1 blanc d’oeuf

– 1 cuil à soupe de jus de citron (ou d’orange)

Commencez par mélanger au batteur ou au fouet à main le sucre et le blanc d’œuf. Vous devez obtenir une préparation ferme, homogène et brillante. Ajoutez du jus de citron pour liquéfier légèrement le fondant. Réservez le, filmé, pour éviter qu’il ne sèche.

Après 10 minutes de cuisson, faites une entaille au couteau au centre du cake dans le sens de la longueur. Cela évitera qu’il « s’ouvre » lors de la cuisson un peu n’importe comment.

Prolongez la cuisson à une température de 150°C (chaleur tournante) durant 35 minutes mais vérifiez la cuisson à l’aide d’un fer à brochettes ou d’un couteau pointu. Planté au cœur du cake,  le fer ou la lame doivent ressortir secs.

Filmez le cake à chaud jusqu’à ce qu’il soit complètement refroidi. Versez alors le fondant sur le dessus du gâteau en laissant s’écouler le surplus dans un plat.

Gateau-orange-pavot-fondant

Une fois le cake refroidi, couler le fondant régulièrement sur le dessus du cake et disposez ensuite, si vous le souhaitez, de petits dés d’oranges confites.

Gateau-orange-pavot-oranges-confites-2

Laissez le glaçage durcir et coupez en tranches pour déguster…

Doux et gourmand, ce cake se prêtera aussi bien au petit déjeuner qu’au gouter… Et l’on se dispensera de l’accompagner d’un improbable jus de légumes… Un thé aux agrumes fera l’affaire ! 😉

Gateau-termine2

tranche-cake

Partager ce billet

Vous aimerez aussi

3 Commentaires

  • Répondre LadyMilonguera 26 mars 2015 à 11 h 05 min

    Il me fait terriblement envie ton cake, comme il a l’air bon !

  • Répondre Cathy 26 mars 2015 à 13 h 25 min

    Photos superbes!!!!!!!!!!!Cathy

  • Répondre chezdamien 10 août 2015 à 15 h 15 min

    Les photos sont très magnifiques !

  • Répondre à LadyMilonguera Annuler la réponse