Légumes et plats

Tomates et avocats, comme un guacamole…

23 juillet 2015

Dans la mémoire de ma mère, il y a les maisons où j’ai vécu, dans l’ordre de mes souvenirs et dans le désordre des siens…

Dans notre histoire commune, il y a les lieux, les espaces, les contextes, les moments qui ont marqué mes émotions, et sans doute les siens, même si elle les a oublié.

De ces instants, je garde des sensations visuelles, gustatives, des souvenirs de partage, de déjeuners, de dîners, de grandes tables dressées dans le jardin, de parfums, de saveurs.

L’été…

L’été et mes frères à la maison…Mes deux grands frères que j’attendais toute l’année avec une impatience fébrile…

L’été et le souffle de liberté qu’ils venaient diffuser dans ma vie d’enfant puis d’adolescente, avec leur vie d’adulte, leur jeunesse, leur indépendance, leurs passions et leurs émotions aussi.

Alors ces tablées ou nous nous retrouvions enfin, les parfums de cuisine, les couleurs des assiettes, les salades, les grillades, le jus des fruits sucrés du verger qui nous coulait sur les doigts, tout cela est resté gravé en moi comme un tatouage délicat.

Ma mère oublie… et moi je me souviens… A contre courant de son évolution, je régresse…

Et je revois mes frères en cuisine dans les maisons où j’ai vécu… leurs façon de faire, leurs idées, leurs délires, leur créativité…

Dans les assiettes de mes souvenirs, il y a de petits cœurs de salade garnis d’une crème d’avocat à la tomate… de petits rouleaux délicats que l’on dégustait très frais, délicieux, savoureux, crémeux… Je ne me souviens plus qui en était à l’origine, mais j’adorais…

Alors dans mon panier cette semaine,  j’ai glissé tout cela…

Clem-panier-de-légumes

De jolies sucrines, des avocats murs à point, des tomates et des oignons frais.

Les avocats doivent être parfaits. Pas toujours évident de les trouver suffisamment tendres sans mauvaise surprise à l’intérieur, que leur chair soit bien verte mais que la cuillère les creuse sans difficulté et qu’ils ne soient pas filandreux.

Au toucher, ils doivent être souples de façon très régulière, le pédoncule, s’il est présent, doit pouvoir se retirer facilement sans que la chair à cet endroit là ne soit noire.

En prenant le temps de les choisir, on est rarement déçu.

avocats-tranches

Pour cette préparation toute simple mais délicieuse et tout à fait de saison, et pour 6 personnes :

– 4 avocats (patiemment choisis)

– 1 échalote ou 1 petit oignon (doux)

– 3 tomates savoureuses (que l’on aura acheté là ou l’on sait qu’elles ont du goût)

– 1 cuil à soupe de jus de citron (jaune ou vert, comment vous sentez-vous inspiré ?…)

– 1 petite touche d’huile d’olive (pas de louche, laissez tomber, ce serait trop…)

– Sel et poivre du moulin (ou poivre et sel selon l’ordre qui vous sied le mieux)

– Et c’est tout (oui oui, c’est tout)

Détachez la chair des avocats à la cuillère et écrasez la dans un bol à l’aide d’une fourchette sans la réduire en purée. Ajoutez ensuite la chair des tomates préalablement pelées et coupée en petits dés. Attention, pas trop de jus ou vous risqueriez de détremper l’ensemble.

Ciselez finement l’oignon ou l’échalote et ajouter la à la préparation. Continuez d’écraser régulièrement à la fourchette. La consistance doit rester grumeleuse, non uniforme. L’idée, c’est de retrouver de petits bouts de tomate et la saveur légèrement piquante de l’oignon pour contraster avec le côté gras et sucré de l’avocat.

Citronnez, salez, poivrez et goutez ! Goutez ! Goutez ! (enfin, laissez en un peu quand même, sinon revoyez la recette pour 4 personnes)

Ça vous plait ? C’est prêt à être mis au frais. Ça ne vous plait pas ? ajoutez ce que vous aimez : herbes fraiches, ail, pointe de wasabi, épices…. Moi je l’aime juste comme cela….

preparation-tomates-avocats

Ensuite, vous pouvez déguster ce souvenir d’enfance (le mien, mais je vous le prête avec grand plaisir) avec du pain grillé aillé ou non, en apéritif ou en entrée, mais aussi, comme je l’adorais gamine : bien frais, roulé au cœur d’une petite feuille de salade tenue par un petite brochette en bois…

Tomates et avocats, un peu comme un guacamole finalement…

Partager ce billet

Vous aimerez aussi

6 Commentaires

  • Répondre bribriM 24 juillet 2015 à 9 h 49 min

    Nos parents, (pour ne pas exclure notre père), seront toujours parmi nous grâce à tous ces souvenirs culinaires et autres. Bon courage, il en faut, j’ai déjà emprunté ce chemin ….. Bien amicalement

    • Répondre nat 3 août 2015 à 22 h 45 min

      Brigitte : merci pour vos mots qui me touchent beaucoup…

  • Répondre LadyMilonguera 24 juillet 2015 à 10 h 19 min

    Hummmmmmm.. C’est une idée qui me plait !

    • Répondre nat 3 août 2015 à 22 h 46 min

      LadyMilonguera : Merci ! 🙂

  • Répondre Lou une aiguille dans l'potage 28 juillet 2015 à 8 h 09 min

    J’adore ça !!! Et quelles magnifiques photos !
    Bonne journée !

    • Répondre nat 3 août 2015 à 22 h 46 min

      Lou : Merci ! bonne journée ! 🙂

    Répondre à LadyMilonguera Annuler la réponse