Légumes et plats

Croque-monsieur à la sardine… (parcequ’il fait trop chaud pour cuisiner !)

7 juin 2015

On peut passer des heures en cuisine. Des heures. Et parfois je m’y fondrais presque parce que je n’en sors pas.

Et puis quand la chaleur nous tombe dessus comme c’est le cas depuis deux jours, je passe plutôt mon temps à courir après ceux qui laissent portes et fenêtres ouvertes et dilapident ainsi la fraicheur intérieure que je peine tant à conserver.

Et je n’ai pas vraiment envie de cuisiner…

Il faut dire que je ne suis pas toujours gâtée par les préférences alimentaires de ma tribu. Si je les écoutais, il y aurait 6 menus et 3 services différents.

Les horaires d’abord de mes filles, en fonction de celles qui révisent, celles qui sont rentrées tard la veille, celles qui n’ont « pas-faim-pour-le-moment-on-verra-plus-tard » et les goûts !

Ah ! Les goûts !

« – Non !! Tu as mis de la feta dans la salade ??! Mais tu sais que depuis des années je déteste la fetaaaaa !! »

« – T’as pas mis de coriandre hein ? C’est quoi ce que je sens là ? Ce qui est vert ! Tu es sûre que c’est pas de la coriandre ??? » »

« – Mammaaaannn t’as mis de l’ail… Pourquoi tu mets de l’ail, ça pique !!!! »

« – J’aime pas les spaghettis. Toutes les pâtes que tu veux. Mais pas les spaghettis ».

Et puis il y a Monsieur aussi. Qui aime tout. Absolument tout. Mais qui a une fâcheuse tendance à devenir difficile avec le temps :

 » C’est un peu fade…. Non ?…. »

Bref, Tant que le ciel est grisonnant et la température plutôt fraiche, j’arrive encore à concilier plaisir de cuisiner et bouches complexes à nourrir. Mais dès qu’il fait beau… Là, c’est comme un appel du large…

La chaleur me donne des envies de hamac, de lecture et de siestes à l’ombre.

Des envies de vacances à tous les niveaux.

Des envies de me consacrer du temps… de temps en temps…

Alors pour ces jours là, il y a la cuisine d’inspiration « Street food ». Celle que je prépare un peu en fonction des produits que j’ai sous la main. Celle qui plait en principe à tout le monde, parce qu’elle est adaptative et qu’il suffit en principe de retirer une épice, une herbe, un aromate pour adapter la version à tous les gourmands. Celle qui se grignote n’importe ou, sans obligation de se mettre à table.

Samedi c’était croque-monsieur à la sardine, avec un pain semi-complet aux céréales, des petites tomates cerises du jardin et de la coriandre fraiche.

croque-monsieur-7

Et bien sur c’est d’une simplicité absolue.

Servis avec une petite salade de tomates, des olives noires, des rondelles d’oignons et de l’huile d’olive, c’est un doux contraste de frais et de chaud, de croquant et de fondant, de saveurs relativement fortes et de douceur.

Pour cette recette, et pour 6 croque-monsieur :

– 12 tranches de pain aux céréales ou de pain de mie (ou de pain de votre choix)

– 2 boites de sardines à l’huile

– 1 petit oignon ou deux échalotes

– quelques brins de coriandre fraiche

– 1 pointe de couteau de harissa

– 6 tomates cerises coupées en quartier

croque-monsieur-6

Écrasez grossièrement les sardines égouttées à la fourchette avec la harissa, les échalotes et la coriandre ciselée.

Ajoutez un peu de l’huile réservée si nécessaire. Puis ajoutez les petits quartiers de tomate.

Garnir généreusement 6 tranches de pain de la préparation à la sardine et posez les deuxièmes tranches sur les premières.

Positionnez ensuite vos croque-monsieur dans votre appareil, manuel ou électrique.

croque-monsieur-2

Disposez un peu de beurre salé sur le dessus des tranches. Retournez l’appareil s’il est manuel et faites de même de l’autre côté.

Pour ma part, j’ai fais don de mes appareils électriques et ne me sers plus que des versions manuelles, chinées ça et la. Je les trouve jolies, je trouve agréable de pouvoir surveiller la manière dont les pains dorent en les retournant sur la flamme du gaz.

Une fois bien dorés, dégustez ces croques encore bien chauds.

C’est tout simple mais cela reste très gourmand ! Et pour une fois, j’ai réussi à mettre tout le monde d’accord à la maison ! 🙂

croque-monsieur

Partager ce billet

Vous aimerez aussi

2 Commentaires

  • Répondre bribriM 8 juin 2015 à 23 h 59 min

    hum!miam miam ! Je n’ai jamais pensé aux sardines ! Et si je ne trouve pas de coriandre fraîche, le persil ferait-il l’affaire ? Bien amicalement

    • Répondre nat 24 juin 2015 à 23 h 33 min

      BribriM : Tout à fait ! 🙂

    Répondre à bribriM Annuler la réponse