Légumes et plats

Gratin de courge muscade, oignons et dés de poulet…

22 janvier 2012

Un dimanche ensoleillé et calme… Un atelier prévu mais qui s’est annulé il y a quelques jours, un rythme qui s’apaise soudain et les heures qui passent sans contraintes particulières.  J’aime ces dimanches…

Seulement, je suis une croqueuse de temps… Donnez moi du temps et je n’en fais qu’une bouchée. Donnez moi quelques heures et je m’arrange pour les découper en créneaux horaires, pour les organiser en trucs à faire…

« Tiens… si je vidais ce placard là… si je mettais un peu d’ordre ?… Tiens, si je coupais quelques branches mortes au jardin, si je désherbais ?… » « Tiens, si j’avançais sur mon mémoire de sophro ?… Tiens si je faisais un peu de cuisine pour changer ?… »

Voilà… C’est mon problème. Pour que je ne fasse presque rien de ce temps offert, pour que je le sente s’égrainer avec volupté, pour que je le décline en mille et un petits moments rien que pour moi, il faudrait que l’on m’attache solidement,  que l’on me moule dans un carcan de béton, que l’on me déconnecte, que l’on me débranche, que l’on m’hypnotise…

Ce matin, levée à l’aube dans une maison encore endormie, j’ai commencé par petit déjeuner en tête à tête avec deux morceaux de courge muscade qui m’ont été livrées jeudi dans un joli panier bio, empli des produits de saison que j’aime découvrir. J’ai croqué mes tartines tout en les scrutant du regard. « Que vais-je faire de vous…? »

Graines réservées, mandoline japonaise et lamelles fines de courge…

Dans une poêle bien chaude, tapissée d’un fond d’huile d’olive, j’ai commencé par faire revenir les graines et la chair du cœur de ces courges muscade. Et ça sent extrêmement bon…

Étape suivante, quelques oignons émincés, quelques petits morceaux de courges restants et coupés en dés, le tout ajouté dans l’huile chaude, parfumée aux graines de courge  préalablement retirées. A l’aide d’une cuillère en bois, mélangez l’ensemble, sans laisser l’oignon prendre couleur.

Ajoutez de petits morceaux de poulet, quelques lardons, salez, et ajoutez une pincée de piment d’Espelette. Mélangez l’ensemble, laissez cuire quelques minutes en remuant régulièrement, coupez le feu et réservez.

Si vos lanières de courges sont coupées très finement, vous pouvez vous dispenser de les cuire à l’eau avant la suite. Si elles sont  plus épaisses, faire les cuire 4 à 5 minutes dans de l’eau bouillante, égouttez les très soigneusement et réservez les.

Dans un plat à gratin légèrement huilé, commencez par tapissez le fond de lanières de courge. Salez légèrement et ajoutez une première couche d’oignons et de poulet. Quelques cuillerées à soupe de crème fraiche liquide légère et ajoutez ensuite une deuxième couche de lanières de courge. Salez à nouveau légèrement et  disposez une nouvelle couche d’oignons et de poulet. Un peu de crème, un peu de gruyère râpé si vous le souhaitez, et terminez par une couche de lanière de courge.

Une petite pincée de piment d’Espelette sur le dessus de votre gratin, et enfournez à four préchauffé à 180°C, pour une vingtaine de minutes.

Laissez le gratin refroidir un peu avant de servir.

Verdict ?… Mes filles n’aiment la courge que lorsqu’elle est est bien cachée… Soupe, potage, ça passe… Mais là… Elles ont franchement fait la grimace avant même de goûter.

Pourtant, c’est très bon ! Une saveur particulière, légèrement sucrée, un petit goût de noisettes, le tout très légèrement « piquant » grâce au piment d’Espelette.

Moi, j’ai beaucoup aimé ! Ça change volontiers des habituels potages dans lesquels je dissimule la courge pour ravir un peu plus de suffrages à la maison. Ça change également des gratins de pommes de terre hivernaux qui restent nettement plus classiques même s’ils sont gourmands à souhait.

J’aime ce rayon de soleil dans l’assiette et la légèreté de l’ensemble.

Pour un peu de croquant et un brin de fantaisie j’ai ajouté quelques graines de sarrasin (ou Kasha) légèrement grillées à la poêle pour en accentuer la saveur.

Ca vous tente ? 🙂

Partager ce billet

Vous aimerez aussi

5 Commentaires

  • Répondre Valérie ( Franche-Comté ) 23 janvier 2012 à 7 h 36 min

    Comme ils sont fins, fondants et colorés, un joli plat
    Je te souhiate un bon début de semaine

    Valérie.

    • Répondre nat 25 janvier 2012 à 23 h 14 min

      Valérie : et délicieux froid ! Presque meilleur ! Surprenant ! Bonne semaine à toi également.

  • Répondre Clemence 24 janvier 2012 à 15 h 13 min

    tes photos sont superbes et ce n’est pas chose aisée avec un gratin !

    • Répondre nat 25 janvier 2012 à 23 h 13 min

      Clémence : merci ! 🙂

  • Répondre laurence 26 janvier 2012 à 15 h 43 min

    Superbe…j’adore ton blog plein de belles idées, d’ailleurs je viens de m’inscrire à ta news, si tu veux faire de même, c’est avec plaisir, bisous!

  • Répondre à Valérie ( Franche-Comté ) Annuler la réponse