Du côté du sucré...

Panna-cotta et coulis de framboises à la menthe…

22 juillet 2008

Après quinze jours de vacance, c’est aujourd’hui la reprise…Et qui dit « reprise », dit que le coeur et l’esprit sont lourds de se diriger vers le chemin du bureau…

Lourds parce qu’une partie de la tribu est en congé et que l’autre ne l’est pas…
Parce qu’il fait beau et chaud dehors mais qu’au bureau , je suis presque tentée par la doudoune, clim oblige…
Parce que mes journées non stop s’écoulent au profit d’un écran d’ordinateur qui me distribue généreusement mails et tableaux Excel, PDF, Word et Jpeg avec lesquels je dois œuvrer, jonglant de l’un à l’autre…
Parce que comme beaucoup de gens, mon métier n’est pas ma passion et que chaque jour, si je le pouvais, je prendrai bien la poudre d’escampette pour plonger mes mains dans la farine ou mes doigts dans le chocolat…
Parce que les minutes s’écoulent et que les journées succèdent aux journées sans possibilité d’arrêter le temps sur les instants charmants, pour qu’ils durent…

Après quinze jours de vacance, pour que le moral des troupes remontent le jour de la reprise, rien de tel qu’un dessert frais et coloré…

…une panna cotta parfumée à la menthe de jardin, comme son coulis de framboise…

La recette pour 8 à 10 parts (moule en silicone de 4 cm de diamètre sur 3 de profondeur ou verrine) :

40 cl de crème fraiche liquide légère
3 cuil à soupe de sucre glace
Quelques feuilles de menthe fraiche
Les 3/4 d’une cuil à café d’agar-agar.

Mettre la crème à chauffer dans une casserole sur feu doux, ajouter et le sucre glace et les feuilles de menthe. Lorsque la préparation commence son ébullition, ajouter l’agar-agar, bien mélanger et poursuivre l’ébullition pendant 1 minute.

Couper le feu, verser dans un bol d’attente et laisser tiédir, en veillant à ce que l’agar-agar ne commence pas à figer. Verser ensuite dans des petits moules en silicone ou des verrines si vous ne souhaitez pas démouler. Réserver au frais deux heures minimum.

Pour le coulis, passer au blender 250 gr de framboises avec un peu d’eau et quelques feuilles de menthe fraiche. Passer ensuite au tamis, de manière à retenir les grains. Réserver au frais.

Au moment de servir, démouler chaque panna-cotta dans des assiettes blanches et verser un peu de coulis de framboises à la menthe autour de chacune d’elle. (Pour une présentation en verrine, versez simplement le coulis sur le dessus de votre panna-cotta).

Autre recette :

Panna-cotta à la vanille et à la crème de whisky

Partager ce billet

Vous aimerez aussi

7 Commentaires

  • Répondre Rosa 22 juillet 2008 à 11 h 10 min

    Un gourmandise bien agréable! Mmmmmhhhh…

    Bises,

    Rosa

  • Répondre PHILO 22 juillet 2008 à 12 h 55 min

    Quelle déprime pour toi alors que moi dans moins de 15 jours je serai enfin en vacances et il me tarde. Alors en attendant j’en profites pour te remercier de cette recette qui me fait bien envie. Bon courage…

  • Répondre Tiuscha 22 juillet 2008 à 13 h 00 min

    Bien joli ! Ainis que "l’anneau" à croquer qui l’accompagne…

  • Répondre Marie-France 23 juillet 2008 à 8 h 44 min

    Comme je te comprends… je partage ton même ras-le-bol du quotidien avec ses journées de travail inintéressantes et stressantes pour mon cas… c’est fou comme ce blog me permet de me défouler et de laisser libre cours au plaisir de la cuisine.
    Je n’ai pas encore fait de panacotta, mais ça me tente bien, tout comme l’aga agar qu’il va falloir que je me procure, j’en entends trop parler ici et là.
    Bonne journée,

  • Répondre Eryn 23 juillet 2008 à 17 h 30 min

    Superbe présentation, j’aime beaucoup la panna cotta, c’est bien frais, l’été, nous nous en régalons 🙂

  • Répondre nadine 23 juillet 2008 à 19 h 21 min

    J’ai tellement aimé mon métier que j’ai toujours de la peine pour ceux qui vont bosser avec un poids sur l’estomac, ça doit être terrible. Pas de possibilité de reconversion ?
    Ta panna-cotta est bien jolie et avec la menthe du jardin, un délice 🙂

  • Répondre L'électricien 1 août 2008 à 15 h 28 min

    Nadine l’électricien adore ton commentaire…Et la question sur la possibilité de reconversion aussi…
    Qu’est-ce qui bloque les gens dans un boulot qui leur fait un poids sur l’estomac?
    En plus ça peut empêcher de digérer la panna-cotta et ça c’est bien dommage…

  • Répondre à Rosa Annuler la réponse