J'ai lu et je vous en parle

« Cuisine en famille » par Jean Sulpice…

30 octobre 2010

Je choisis rarement mes livres sans les avoir feuilleté. J’ai en général besoin de ressentir l’ambiance générale d’un ouvrage culinaire, de m’imprégner de la manière dont les recettes sont présentées, photographiées, de savoir si elles répondent à une logique d’organisation, d’originalité, si une certaine émotion s’en dégage, si la sensibilité de l’auteur transparait.

J’achète mes livres de cuisine au coup de cœur, il faut qu’ils me parlent, qu’ils m’évoquent un certain nombre de désirs, qu’ils me donnent l’envie presque irrépressible de les emporter et que, sans les avoir lu, je sois pratiquement certaine de ne pas me tromper…

Je choisis rarement mes livres sans les avoir feuilleté, mais il y a toujours des exceptions particulières, des choix justes qui ne se discutent pas, des Chefs et auteurs qu’il nous semble déjà connaitre parce que leur cuisine est celle du cœur. Jean Sulpice en fait partie.

J’avais entendu parler de la sortie de son nouveau livre sur le site « Cuisinez en ligne » et je n’ai pas hésité à le commander…

La cuisine en famille de Jean Sulpice est donc entrée à la maison, et après avoir longuement feuilleté cet ouvrage, m’être arrêtée plus particulièrement sur certaines recettes, être certaine que je ne résisterai pas longtemps au plaisir d’en réaliser d’autres, j’ai la très agréable sensation d’avoir entre les mains un livre qui tient réellement ses promesses. L’auteur se voulait accessible, il l’est, avec 55 recettes fraiches, originales, savoureuses, raffinées…

Une première partie s’ouvre sur 19 d’entre elles à réaliser éventuellement en famille, avec les enfants. Des saveurs à découvrir pour les jeunes palais comme « les galettes de polenta au Beaufort », « les bonbons de saumon au sésame », les blinis de tourteau au curry »…

De belles idées, savoureuses et ludiques pour certaines, accessibles à tous.

J’ai choisi pour ma part de tester le risotto à la verveine et j’ai été très agréablement surprise par la subtilité qu’offre cette aromatique à la saveur citronnée.

Riz arborio, bouillon de poule frais que j’ai accompagné de quelques petits légumes dont je disposais, un bouquet de verveine du jardin infusé et du parmesan…

Dehors, la température est plutôt très fraiche et une pluie battante nous contraint à rester au chaud depuis hier… Lorsque ça embaume dans la maison, curieusement, on en oublie le temps qu’il fait…

Le nez au dessus de mon petit bol de risotto, humant la fraicheur de la verveine,  savourant le crémeux du riz mouillé au vin blanc et le fondant du parmesan, je me suis sentie apaisée, comme si l’ambiance de ce plat simple était parvenu  à lui seul à me faire oublier la tempête extérieure…

……..

La seconde partie de l’ouvrage propose 18 recettes « Cuisinez les produits frais » avec des légumes racines, des saveurs qui se bousculent et des mariages étonnants. Parmi elles : « rognons de veau à l’antésite et purée de panais », « cannellonis de poisson au lait de coco et à la coriandre », « quinoa aux champignons »…

Des parfums, des idées, des associations originales et l’on a envie de tout tester… pour tout goûter… !

Le sucré succède au salé avec quelques recettes encore une fois accessibles à tous. J’aurais volontiers tenté la très jolie « tarte « abricot-pistache » en utilisant d’autres fruits de saison, mais j’ai finalement choisi de réaliser le « cake à la banane », léger et moelleux avec très peu de matière grasse. Etonnant !

Pour finir, 18 recettes « Comme un Chef … ou presque »…

Presque… ? Ce sont des recettes de Chef, pour moi ! Et elles me semblent accessibles !

Je m’essayerai volontiers au « capuccino de moules à la coriandre » ou au  « carpaccio de Saint Jacques aux noisettes »… Je m’y essayerai…sans nul doute…

Car l’immense qualité que présente un livre comme celui-ci, c’est d’être vrai, réellement ouvert aux amateurs, aux familles gourmandes, plein d’idées d’associations, de mélanges, d’harmonies auxquelles ont aurait pas pensé.

Certaines recettes simples sont effectivement accessibles aux enfants qui peuvent ainsi accompagner les grands dans leurs préparatifs et rien ne vaut à mon avis, cet éveil des sens chez les petits.

D’autres recettes, plus « sophistiquées » sans êtres complexes nous ouvrent des perspectives de menus festifs, en famille ou entre amis.

Du salé au sucré, j’ai été séduite par cet ouvrage et suis certaine que vous ne pourrez que l’être en retour.

Partager ce billet

Vous aimerez aussi

6 Commentaires

  • Répondre Choupette 31 octobre 2010 à 8 h 23 min

    Tu en parles bien de ce livre et tu me donnes envie de le feuilleter. 😉

    • Répondre nat 31 octobre 2010 à 10 h 51 min

      Choupette : J’aime parler des livres qui m’ont vraiment plu ! Tu peux feuilleter celui-ci sans hésitation et peut-être te donnera t’il envie de de craquer ! 😉

  • Répondre mary 31 octobre 2010 à 14 h 00 min

    tu en parles effectivement très bien de ce livre. je serais obligé d’attendre que quelqu’un me le ramene de france, la douane chez moi est quelques fois un peu « compliquée »

    • Répondre nat 31 octobre 2010 à 14 h 36 min

      Mary : si quelqu’un a effectivement l’occasion de te le ramener, tu ne seras pas déçue.

  • Répondre mamie caillou 1 novembre 2010 à 14 h 36 min

    chouet ! c’est bientôt noël

    • Répondre nat 1 novembre 2010 à 16 h 05 min

      Mamie caillou : à offrir, à s’offrir, ou à se faire offrir… 😉

    Répondre à nat Annuler la réponse