Yaourts

Yaourts maison !

28 janvier 2007

Pourquoi ai-je ressenti cette envie de tenter les yaourts maison….Ca me prend comme ça souvent, ces envies culinaires, ces envies d’essais nouveaux. Impossible alors de raisonner ma cervelle créative à ce moment là….
En ce qui concerne les yaourts, j’ai trouvé mille arguments pour imposer la yaourtière à ma petite famille :
– « Trop de gachis avec les yaourts du commerce ! »
– « Trop de déchets ! »
– « Trop de colorants, conservateurs, stabilisants etc…! »
Mais la raison essentielle de cette envie de fabrication maison des yaourts, c’est la fascination que j’éprouve à regarder « pousser » les choses en cuisine…: La pâte à pain qui lève, la pâte à chou qui gonfle dans le four, les macarons dont la base forment une sorte de pied à la cuisson (lorsqu’ils sont réussis…!)le levain qu’il faut nourrir….j’éprouve alors des émotions qui se rejoignent dans ma passion pour la cuisine.
Bref, avant d’acheter ma yaourtière, j’ai été faire un petit tour dans la plus grande médiathèque du monde, sur les forums, sur les sites des blogueuses et blogueurs qui en parlaient et je me suis lancée…
Le soir venu, (puisqu’il est conseillé de démarrer ses yaourts au calme, pour un repos la nuit), armée de la notice toute neuve de l’appareil tout neuf, je me jette sur mon litre de lait entier (recommandé par la plupart des recettes), je mets la dose préconisée de sucre, je mélange mon yaourt du commerce servant de ferment de base, je mets le tout en pot…Hop ! Yourtière ! Hop ! Couvercle ! Hop ! Bouton « ON » ! Et je regarde amoureusement mes premiers yaourts en couveuse, déja pressée d’en admirer le résultat le lendemain.
Ma cervelle étant tout de même survoltée lorsqu’il s’agit de cuisine, c’est à 6 heures du matin que je me suis précipitée pour constater ce que la plupart des forums font remonter dans leur posts….Point de yaourt dans ma yaourtière, tout au plus un lait grumeleux fort peu appétissant et une fois frais, tout juste bon à boire à la paille….

Zut et rezut ! J’ai alors foncé à nouveau sur le net et ai visité des pages et des pages de recommandations et conseils en tout genre….
J’ai repris l’expérience et mettant à profit les conseils proposés par-ci, par là, j’ai tenté la préparation suivante :

1 litre de lait demi écrémé (mais oui ! mais oui !)

1 pot de yaourt très frais bio

La valeur du pot de yaourt de lait en poudre demi-écrémé

3 à 4 cuil à soupe de sucre

De la vanille liquide

J’ai fait chauffer le lait tout doucement sur le feu, jusqu’à ce qu’il atteigne une température de 40 °C environ (mon thermomètre de cuisine est en commande, en attendant, c’est la température du lait tatée du bout d’un doigt qui m’a permis d’en mesurer approximativement le degré : à peine plus chaud que la température corporelle…)
Le lait en poudre est ajouté, bien mélangé au fouet, le yaourt ferment rejoint ses futurs copains avec un peu de vanille liquide et il faut bien mélanger l’ensemble. On dépose ensuite en pot, sans couvercle, au creux de la yaourtière qui va couver ses petits une nuit avant de les présenter fièrement le lendemain matin. Parce que depuis que je suis cette recette de base, il y a tous les jours des yaourts délicieux sur notre table et les filles les dévorent au goûter !
Franchement, rien à voir avec le goût des yaourts du commerce. Ils sont parfois légèrement acides, mais il faut alors les laisser une dizaine de minutes hors du frigo pour qu’ils deviennent doux !

Je vais à présent tenter de les parfumer différemment et il va sans doute falloir tatonner pour la consistance souhaitée, mais le plaisir est là !
En attendant une petite photo de la yaourtière en action. Vous pouvez constater que lorsque je viens à peine de verser la préparation dans les pots, la buée est déja formée sur les parois du couvercle. Peu de recettes préconisent de faire tiédir le lait avant la préparation. Pour ma part, ce point a fait la différence.

Zou ! The photo !

Partager ce billet

Vous aimerez aussi

10 Commentaires

  • Répondre veronica 12 février 2007 à 12 h 59 min

    Hop un petit tour sur ton blog apres un tour sur celui de ton frere…
    Vive les yaourts maison bon moi j’attends encore ma yaourtiere mais quand elle sera la, ca va chauffer ….

  • Répondre Nat 16 février 2007 à 21 h 44 min

    Je n’en doute pas ! Surtout si comme moi tu as des gourmands à la maison qui les dévorent et ne souhaitent plus entendre parler des yaourts industriels ! Mais franchement c’est vrai qu’ils sont bons !

  • Répondre nadine 29 mars 2008 à 19 h 05 min

    Je viens de me remettre aux yaourts maison. Je tâtonne tout doucement. Les natures c’est bon, je maitrise (enfin, faut le dire vite!!!). J’ai fait des yaourts au chocolat hier, une vraie catastrophe.

  • Répondre nathalie 24 mai 2008 à 23 h 17 min

    bonjour a toutes,
    c’est par hasard que j’ai attéri sur ce site tres sympa et tres bien fait.
    moi qui utilise toujours ma yaourtiere mais qui n’ai pas d’idée, je trouve que les idées sont géniales et tout le site super c’est pourquoi je m’invite si je peux bien sur a farfouiller tout le site pour me donner des idées moi qui adore être dans ma cuisine.
    Bravo encore
    nathalie

  • Répondre Camille 20 mai 2009 à 13 h 51 min

    Bonjour,

    Vos yaourts ont l’air parfaits! C’est indéniable que le goût est bien meilleur et le plaisir de savoir qu’on est en train d’avaler un produit sain vaut bien le petit effort que demande leur réalisation.
    Moi, j’utilise toujours du lait pasteurisé, son goût est, je trouve, meilleur. Je le cuits alors et le laisse se tiédir à 45 °C. Je vais essayer prochainement avec du lait de ferme. J’espère que vous aurez l’occasion de tenter une fois si ce n’est pas déjà fait!

    Blog est très sympa, j’y reviendrai avec plaisir…
    Bises

  • Répondre véronique 15 décembre 2009 à 19 h 50 min

    je cherchais comment "rafermir" mes yaourts maison et je pense que le pot de lait en poudre doit faire la différence ,donc demain j’éssaye ,bien que la fournée précédente ne soit pas encore sortie de la couveuse et je n’oublierai pas les fraises tagada ;merci à vous pour toutes ces astuces..

  • Répondre Nat 15 décembre 2009 à 21 h 35 min

    Véronique : oui c’est indispensable, et surtout choisissez un bon ferment, un yaourt au bifidus de qualité par exemple.

  • Répondre zorgndg 21 décembre 2009 à 8 h 37 min

    Bonjour,
    Je découvre votre blog après notre notre nouvelle "amitié" sur Fcbk et notamment sur les yaourts! j’ai retrouvé dans votre texte sur vos motivations les mêmes envies que j’avais ressenti!j’ai eu la fierté de réussir du premier coup!(avec du lait entier) mais jusqu’à présent je me limite à mon arôme préféré: le citron. j’ai raté(goût pas génial) mon deuxieme goût préféré: le café. Alors je suis open si vous avez un petit conseil!

  • Répondre Séverine 21 octobre 2011 à 12 h 45 min

    Bonjour,

    Je découvre votre blog avec plaisir et j’ai un autre petit « truc » pour avoir un yaourt plus ferme sans ajouter de lait en poudre.
    Pour ma part, je fais bouillir mon lait (entier!) pendant 2 – 3 minutes et j’attends qu’il soit tiède avant d’y ajouter un yaourt pour le ferment.
    Et hop, en pot! l’avantage de faire bouillir le lait et que l’on peut aussi lui ajouter plein de choses à faire infuser (ou fondre!)…poudre d’amandes…pralines…miel…
    A tester!

  • Répondre Recettes de Cuisine 15 juin 2012 à 20 h 17 min

    J’aime beaucoup cette recette, simple, rapide et surement délicieuse.

  • Répondre à zorgndg Annuler la réponse