Pains au levain

Couronne au levain, graines de tournesol et graines de cumin

15 novembre 2007

Le levain naturel apprécie énormément la chaleur douce et constante.

Il adore se trouver dans une cuisine ou le four préchauffe ou cuit déjà des plats, ou la température de la pièce est donc forcément plus élevée.

L’hiver, les levées ne sont pas évidentes. Autant la levure de boulangerie se satisfait de peu de chose, autant le levain est extrêmement exigeant et réclame une attention toute particulière pour offrir des résultats.

Hors de question pour moi en ce moment, compte tenu de la température extérieure, de parvenir à préparer deux levées sur une soirée et à faire cuire mon pain pour le lendemain. La pâte ne levant pas suffisamment, la mie est trop dense, compacte et il devient presque impossible de réussir la fournée.

Pour cette couronne, j’ai donc procédé différemment en suivant les conseils de Patrice et décidé de travailler ma pâte vers 19 heures.

J’ai utilisé 300 g de levain pour 1kg de farine et 500 g d’eau tiède. (+ 2 g de levure fraiche pour tricher un peu et 24 g de sel)

Pour le levain, c’est par là .

Après avoir mélangé le levain, l’eau, le sel et la levure, j’ai ajouté une poignée de graines de tournesol.

10 minutes de pétrissage et j’ai ensuite mis mon pâton bien formé à lever dans un bol, recouvert d’un sac plastique.

Au moment d’aller me coucher, j’ai placé mon bol dans le bac à légumes du frigo, toujours bien hermétiquement emballé dans son sac plastique.

Le lendemain matin, j’ai sorti ma pâte du frigo et l’ai dégazée légèrement sur le plan de travail, sans trop la travailler. Je l’ai alors placée dans un banneton en forme de couronne, et ai enveloppé le tout dans le sac plastique. Puis, je l’ai déposé dehors, sur la terrasse, à l’abri, et l’ai laissé gonfler toute la journée.

Le soir venu, la pâte était parfaite. J’ai retourné le banneton sur une plaque farinée, ai grigné la surface avec une lame et ai parsemé les grignes de graines de cumin. Ensuite, au four, th 9, la lèche-frite remplie d’eau.

Une demie heure de cuisson, et hop….jolie couronne.

Partager ce billet

Vous aimerez aussi

13 Commentaires

  • Répondre trinidad 15 novembre 2007 à 19 h 48 min

    très belle couronne ! j’adore le pain au levain, il y a longtemps que je n’en ai fait !

  • Répondre Grenadine84 15 novembre 2007 à 19 h 50 min

    Cette couronne est superbe, vraiment bien réussie…et moi qui adore le pain!! Je suis très tentée, je l’avoue..

  • Répondre Eol 15 novembre 2007 à 20 h 13 min

    Et ben quelle couronne! C’est incroyable comme résultat! J’aurai bien aimé y goûter…

  • Répondre marie flo 15 novembre 2007 à 20 h 20 min

    Belle réussite pour cette couronne de pain. Je vais aller voir ton levain car il m’intéresse.

  • Répondre mickymath 15 novembre 2007 à 20 h 23 min

    wouaaaw!! elle est terrible!! biises micky

  • Répondre christine 15 novembre 2007 à 23 h 03 min

    Elle est superbe! les boulangers ne ferraient pas mieux.Bravo!

  • Répondre Beah 16 novembre 2007 à 0 h 16 min

    Elle est réellement superbe. J’en rêve, moi qui n’ai plus fait de pain depuis mon départ de France. La semaine dernière, j’ai mis un levain en route, mais les farines d’ici (québec) sont différentes, la mouture n’est pas indiquée, la farine complète ne me semble pas identique et, même en magasin bio, lorsqu’il y a écrit "sans conservateurs", il y a quand même des additifs. Bref je ne sais pas si c’est à cause de ça, mais au bout de 3 jours, mon levain bullait mais il n’avait pas l’odeur caractéristique de vinaigre que je lui connaissais (c’était plutôt une odeur de chou écoeurante !), je l’ai jeté ! Hier soir, j’en ai mis un autre en route, je croise les doigts…

  • Répondre Nat 16 novembre 2007 à 0 h 46 min

    Quel type de farine as tu utilisé pour ton levain ? Effectivement, l’odeur du levain apporte des informations importantes sur son « état de santé ». Pour ma part, l’odeur du vinaigre apparait surtout lorsqu’il a faim. Curieusement, à peine rafraichi, il sent la banane ! J’espère que ce second levain sera le bon pour toi !

  • Répondre Rosa 16 novembre 2007 à 8 h 48 min

    Cette couronne est magnifique! Un pain parfait qui rendrait jaloux plus d’un boulanger…

    Bises,

    Rosa

  • Répondre Tiuscha 16 novembre 2007 à 8 h 59 min

    Ton pain est absolument sublime et doit avoir un de ces gouts !

  • Répondre lolie 16 novembre 2007 à 9 h 03 min

    elle est superbe ta couronne! le levain fait des merveilles!

  • Répondre L'électricien 16 novembre 2007 à 10 h 28 min

    Lorsque le levain sent le vinaigre c’est qu’il est mal en point, effectivement ça se produit lorsque les petites bactéries n’ont plus rien à manger. Vu qu’elles prolifèrent, ça fait de plus en plus de bouches à nourir et donc de moins en moins de nourriture, donc au bout d’un moment c’est la famine et dans ces cas là s’opère une mutation, d’abord en vinaigre, ce qui laisse encore un chance de sauver le levain puis en alcool ce qui est alors le stade terminal…Pour l’odeur de chou…ça c’est l’intrusion d’autres bactéries parasites introduites lors d’un transfert. Il suffit d’une petite trace de quelque chose sur une cuiller et hop les parasites prolifèrent. D’où le conseil d’ajouter toujours une petite pincée de sel lorsqu’on rafraîchit, certains boulangers crieront à l’hérésie mais à l’usage je constate que ça évite les invasions car le sel a des fonctions antibiotiques. Le levain prend l’habitude mais pour les nouveaux venus le sel est irrésistible.
    En tout cas ta couronne est superbe Nath!On en mangerait!A quand le gros pétrin?
    Bisous Electriques.

  • Répondre Nat 16 novembre 2007 à 11 h 01 min

    Ca y est ! Le gros pétrin est arrivé ! Je n’ai pas perdu de temps et suivi tes conseils ! Je ne l’ai pas encore testé mais je vais m’y atteler ce week end. Bisous !

  • Répondre à L'électricien Annuler la réponse