Non classé

Un après-midi à Neffiès, chez Christine et Eric Marc…

21 août 2010

Christine et moi nous sommes croisées il y a environ un an, autour de petites gerbilles que je donnais et qu’elle souhaitait offrir à ses enfants. Je pense que certaines rencontres n’ont pas lieu par hasard…

Pourquoi ressentons nous, au contact de certaines personnes, la force de leurs valeurs, la passion qui les anime… Sans doute sont elles portées par une histoire particulière, un engagement personnel, un désir d’essentiel…

Hier après-midi, nous avons rendu visite à Christine, Eric et leurs enfants, à Neffiès, non loin de Pézenas, à la ferme du Cabridoule qu’ils ont créée. Ils y élèvent des chèvres du Rove, une race typiquement méditerranéenne.

Nous avons longuement parlé de ce troupeau particulier,  élégant, aux belles cornes torsadées.

La chèvre du Rove est originaire du massif de l’Estaque à l’Ouest de Marseille, et auraient des racines Mésopotamiennes, Grecques et Phéniciennes.

C’est un animal rustique et robuste qui, contrairement à la chèvre Alpine que nous connaissons tous, peut couvrir ses besoins au pâturage en garrigue, sans autre complément alimentaire industriel. Eric sort donc le troupeau durant 6 heures tous les jours,  dans la pure tradition pastorale.

Les mises-bas ont lieu en début d’année et, très attachés à une conduite traditionnelle d’élevage, Eric et Christine laissent les chevreaux sous la mère pendant 1 mois et demi, jusqu’au sevrage. La période de production des fromages est nécessairement réduite, mais c’est ainsi qu’ils conçoivent l’équilibre et le respect de leurs chèvres et lorsque l’on fait connaissance avec leur troupeau, cet équilibre est parfaitement perceptible…

Deux superbes petits chevreaux ont néanmoins pointé le bout de leur nez il y a une semaine à peine….

Les chèvres sont traites à la main et produisent un lait offrant une qualité de matière grasse très importante, permettant ainsi une excellente qualité fromagère.

Nous avions eu l’occasion de goûter d’excellents fromages que Christine m’avait offert lorsque nous nous étions rencontrés. Leur saveur est totalement différente de ce que l’on peut trouver dans le commerce, très douce pour les petits fromages frais.

Les fromages secs sont plus corsés, et contrairement à mes filles, c’est vers eux que va ma préférence, parce que je les adore avec une petite tranche de pain au levain grillée…

Vendus sur un petit marché local, à la ferme ou en AMAP, la production de Christine s’écoule en totalité, car elle est excellente et les connaisseurs le savent…

Nous sommes repartis ravis d’avoir passé quelques heures en compagnie de vrais passionnés, animés par une réelle volonté de simplicité et de respect pour ce en quoi ils croient. Tous deux élèvent et produisent comme on le faisait à  une ancienne ère, ou la question du « vrai » ne se posait pas.

Amoureux de la nature, respectueux de l’autre, attachés à l’essentiel…

Merci à tous deux pour ce voyage précieux…

(Vous pouvez retrouver Christine sur le marché de Tourbes (34120) à côté de Pezenas, tous les mercredi matin).

_________

« La quête de l’essentiel guide notre passion de la vie. Le respect, les éléments et les saveurs animent notre quotidien de chevrier. Il nous appartient de les exprimer, de les partager avec ceux qui viennent nous rencontrer et ainsi favoriser l’ouverture et la prise de conscience de la beauté fragile du vivant et de notre rôle à tous de gardiens de la Terre. »


Christine et Eric

Partager ce billet

Vous aimerez aussi

5 Commentaires

  • Répondre Les Casseroles de Nawal 22 août 2010 à 11 h 38 min

    Bonjour,
    Comment va ? 🙂
    Se retrouver « nez à nez » avec ces Délicieux Fromages, un dimanche matin Estival pas trop loin de l’heure du Brunch relève juste de la Torture Maso pour moi 😉
    Je file donc rapido, mais néanmoins le sourire aux lèvres après avoir imaginé la douceur de leur texture …
    Bon Dimanche !

    • Répondre nat 23 août 2010 à 15 h 17 min

      Merci de ton passage Nawal ! Mais oui, ces petits chèvres sont absolument délicieux ! Ravie que ce billet t’ait laissé repartir le sourire aux lèvres à ton dimanche !
      A bientôt ! 🙂

  • Répondre nadine 22 août 2010 à 16 h 55 min

    Coucou Nat,
    Un disque dur reformaté, quelques sauvegardes non faites et quelques blogs amis passés aux oubliettes et nous voilà privés de billets que l’on aimait bien lire. Aujourd’hui, un flash et je te retrouve. Le hasard fait qu’il y a une petite heure nous étions à Neffiès, dommage je n’avais pas cette adresse que j’ai relevé car nous allons assez souvent nous balader par là. Connais-tu la route entre Neffiès et Cabrières ? le paysage y est somptueux. Un peu avant nous nous étions arrêtés à Mourèze, autre bijou de notre région, où nous avons mangé divinement à la terrasse ombragée d’un bar tenu par des gens charmants et accueillants (faute de places partout où nous avions tenté notre chance), nous n’avons pas regretté notre halte.
    Je viens de faire un tour sur tes précédents billets, la qualité des textes et des photos est toujours au rendez-vous.

    • Répondre nat 23 août 2010 à 15 h 40 min

      Bonjour Nadine.
      Et non, je ne connais pas bien ce coin pourtant vraiment joli mais mon frère va s’y installer début septembre, l’occasion pour moi de le découvrir dans les prochains mois.
      Si tu as l’occasion régulière d’aller à Neffiès, passe effectivement par la ferme de Christine et Eric. Leurs fromages sont divins et fabriqués dans les règles de l’art.
      Merci de ton passage et j’espère que nous aurons un jour l’occasion de nous rencontrer, depuis le temps que nous l’évoquons ! 🙂

  • Répondre Elohyse 28 novembre 2011 à 12 h 19 min

    Bonjour !
    J’ai rencontré Christine et ses petits, il y a quelques années, nos enfants partageaient la même activité…
    Ce fût une rencontre merveilleuse, des heures à parler ensemble de notre vision de la vie, des enfants, du quotidien, des chèvres, des chevreaux, du fromage, de la nature…
    J’ai totalement adhérer à Christine et à ses enfants !
    Ce fut des moments inoubliables pour moi, et mes enfants, et je suis vraiment ravie de retrouver « leurs traces » dans votre carnet !
    Vous avez su parler d’eux si joliment, et si justement,
    comme dans mes souvenirs !
    J’ai perdu le contact lorsque mes enfants ont changé d’activité,
    mais nous ne les avons pas oubliés, et vous me donnez envie de les revoir !
    Nous ferons bientôt un petit tour par la ferme de Cabridoule,
    où ils nous avaient déjà convié à l’ époque…
    Merci ! 😉 Bonne journée !

  • Répondre à nat Annuler la réponse