Légumes et plats

Réveillon famillial et… coques au citron Beldi, façon Jean-Michel…

2 janvier 2013

A l’aube de cette nouvelle année, nous  avons pris la route de l’Aude pour rejoindre mon frère Jean-Michel, emmitouflé dans manteaux et écharpes, toussotant grâce aux petits virus partagés ça et là durant les vacances, pressés d’arriver pour nous poser enfin dans sa maison accueillante.

Son espace est plein de souvenirs, d’objets anciens chinés ça et là, de meubles attendant d’être réparés, rénovés, patinés. Bibelots et outils se côtoient, l’ancien et le moderne s’apprivoisent et le tout forme parfois un bric-à-brac étonnant, attirant, où je suis certaine que certaines mémoires se sont posées…

Mon frère cuisine divinement bien, de cette cuisine chaleureuse qui investit l’âme et le cœur parce qu’elle est toujours généreuse…

Amateur de bonnes choses, je suis toujours épatée par ses préparations maison. Il fabrique son vinaigre de cidre, déshydrate lui même herbes fraiches et champignons, fume poissons et magrets au creux de sa cheminée et prépare les meilleures vinaigrettes et marinades du monde…

Dans la douceur de cette pause, nous avons été nous balader au joli marché de Mirepoix, entre fruits et légumes, vêtements artisanaux et terrasses de café pleines à craquer… Nous ne prenons pas le temps de ces balades autour de chez nous et pourtant… de bien jolis marchés s’y côtoient également…

Sous le soleil de décembre, la petite main de Clémence dans la mienne, nous avons arpenté les rues en découvrant cette jolie petite ville, très touristique l’été et bien vivante encore en cette fin d’année.

Les rues décorées de sapins naturels enveloppés de guirlandes nous rappellent que Noël, tant attendu chaque année, vient de céder sa place au 31 décembre…

Dans la fraicheur et la douceur de la matinée, les étals des marchands sont toujours généreux, plein de ces couleurs gourmandes qui nous donnent envie de goûter à défaut de tout acheter…

Noix, fromages, bouquet d’ail, olives et préparations artisanales maison, ces gourmandises côtoient les légumes de saison et offrent un choix coloré, croisent les paroles et les sourires des marchands et des clients. Ces petits marchés ont un côté particulier, chargé  de connivences et de convivialité, car tout le monde se connaît…

Quelques olives variées, des tomates séchées à l’huile achetées sur le marché, du fromage et du bon pain, pour un petit casse-croûte autour de la grande table du salon. J’aime beaucoup ces moments de convivialité autour de produits simples, où l’on pioche au gré des envies et des appétits ce qui nous tente. Rien de plus festif pour moi que ces instants ou personne n’est en cuisine car tout est prêt, où l’on peut échanger, partager ces moments particuliers sans urgence, juste pour le plaisir d’être ensemble.

Pour la soirée du réveillon, Jean-Michel avait prévu de réunir ses invités autour du poisson et des crustacés… et j’ai adoré le regarder travailler en cuisine..

Pour commencer notre menu de réveillon, une terrine de foie gras maison, cuisson micro-onde, à la texture parfaite. Je résiste pour ma part toujours à ce mode de cuisson…

Ensuite, une table sur le thème de notre hôte : huîtres de Marenne, gambas et mayonnaise à la purée d’ail maison, bulots, cassolettes de purée de pommes de terre, lotte et cabillaud  et des filets de perche préparés de façon divine, façon ceviche…

Et puis des coques, délicieuses…

La recette des coques au citron Beldi de Jean-Michel :

– 1 kg de Coque

– Eau de cuisson

– 1 échalote

– 3 à 4 cuil à soupe de crème fraiche liquide

– 1 cuil à soupe d’huile d’olive

– 1 citron Beldi (citron confit marocain)

Commencez par laisser les coques tremper quelques heures dans de l’eau salée et changez l’eau trois fois, afin que les coquillage recrachent leur sable.

Les disposer ensuite bien égouttées dans une marmite et laissez les s’ouvrir sur feu moyen en mélangeant régulièrement.

Lorsque les coques sont ouverte, les disposer dans un grand saladier et réserver l’eau de cuisson.

Filtrez l’eau de cuisson réservée des coques dans un tamis fin et ajoutez la crème fraiche liquide à l’eau de cuisson filtrée.

Ajoutez l’échalote finement ciselée et un filet d’huile d’olive.

Coupez le citron Beldi en petits morceaux et mélangez les coques et la préparation au citron.

Réservez au frais jusqu’au moment de servir et dégustez avec les doigts ! 😉

Partager ce billet

Vous aimerez aussi

5 Commentaires

  • Répondre Valérie (Franche-Comté) 3 janvier 2013 à 9 h 36 min

    Une page magnifique et appétissante
    Je te souhaite une agréable journée
    Valérie.

    • Répondre nat 3 janvier 2013 à 11 h 53 min

      Bonne journée Valérie ! 🙂

  • Répondre Jean-Louis 3 janvier 2013 à 11 h 48 min

    Bonjour,
    Décidément, là où il y a des gènes, il y a des plaisirs. Votre famille a cette faculté au savoir des mets, simples et délicats, vrais et innovants. Ces produits de la terre et de la mer que vous transformez en plaisir des papilles avec une générosité de coeur et une grandeur d’âme, propre aux vrais gens sains. Le talent se poursuivant par l’écriture, les pleins et les déliés sont nos acolytes du goût et les images les yeux de la gourmandise.
    Merci.

    • Répondre nat 3 janvier 2013 à 11 h 52 min

      Merci, Jean-Louis, pour votre message…

  • Répondre nelly 4 janvier 2013 à 17 h 21 min

    encore une jolie ballade..culinaire, pleine de générosité et d’amour!!..un régal pour les yeux et les papilles……..
    bonne soirée..

  • Répondre à nelly Annuler la réponse