Macarons

Petit plateau de macarons, figues, fromage blanc, ganache au café…

22 novembre 2007

Je suis restée un peu sur ma faim au sujet des macarons salés….

Je pense que l’harmonie des saveurs est très délicate, compte tenu de la base très sucrée des coques au goût d’amandes très prononcé.

D’autre part, l’acidité de certains melanges ne semble pas convenir. Le macaron « fond », perds sa texture, et c’est assez décourageant, compte tenu du travail que leur préparation représente, de ne pas pouvoir les conserver et de devoir les consommer immédiatement.

Hier soir donc, j’ai tenté un fourrage au fromage blanc et à la confiture de figues, et nous les avons très vite dégustés pour éviter les mauvaises surprises.

Le mariage est agréable, j’ai bien aimé justement l’acidité légère du fromage, le côté très frais.

Comme ma tribu est très attachée au chocolat, j’ai garni certains macarons de Nutella®, tout simplement…Il faut dire qu’ayant terminé mes fournées vers minuit, je n’étais plus vraiment opérationnelle pour penser à la préparation d’une ganache, m’étant suffisamment mal organisée pour ne pas les avoir préparées en amont…

Une ganache au café toute simple pour les suivants.

Des coques colorées de différentes façons, mais avec les moyens du bord…Je ne dispose que de colorants très basiques, et j’avoue ne pas avoir eu le temps jusqu’ici de me pencher sur la façon de les embellir…Je vais souvent admirer les magnifiques macarons que réalise Mercotte (entre autres merveilles) et ils me font rêver !

Ici donc rassemblés, l’ensemble des macarons préparés hier soir, après deux echecs successifs (2 plateaux qui pour une raison obscure ont complètement craquelé).

La tribu était ravie (…et en chippait discrètement ce matin pour le petit déjeuner !) et mes collègues aussi, puisque j’ai bravé vent et pluie ce matin, un petit plateau de macarons dans les mains, afin de les partager.

Sur les coques blanches, de petits biscuits au beurre émiettés, quelques graines de pavot. Pour les autres, vermicelles au chocolat et voile de chocolat amer. Les coques vertes sont parsemées de colorant rouge et de miettes de biscuits. Les dernières sont simplement parsemées de noix de coco.

La recette des macarons qui me réussit….

Partager ce billet

Vous aimerez aussi

13 Commentaires

  • Répondre Eryn 22 novembre 2007 à 14 h 50 min

    Qu’ils sont beaux tes macarons ! Je n’aurais pas pensé à une garniture à base de fromage blanc, bonne idée 🙂

  • Répondre Rosa 22 novembre 2007 à 14 h 55 min

    Ils sont merveilleusement beaux!

    Bises,

    Rosa

  • Répondre PHILO 22 novembre 2007 à 15 h 48 min

    Ils sont parfaits !

  • Répondre Jess 22 novembre 2007 à 15 h 54 min

    Je revasse devant tes photos car toujours pas le courage de reessayer … ils sont sublimes en tout cas !!

  • Répondre christine 22 novembre 2007 à 16 h 14 min

    magnifiques tes macarons. J’ai 3 plaques qui sont en train de croûter !!
    A bientôt

  • Répondre Tiuscha 22 novembre 2007 à 17 h 23 min

    J’aimerais goûter celui à la figue…

  • Répondre casper 23 novembre 2007 à 11 h 49 min

    Et comme d’habitude avec classe et délicatesse, tu nous présentes un régal pour les yeux et pour les papilles dont doit seule à le secret………

    La légèreté de ces macarons, et la douceur qui en émane laissent à penser que croquer dedans est le billet aller pour un voyage sans retour au pays de la gourmandise raffinée !!!!!

    Encore bravo, en plus d’une vocation, je finis par croire que c’est un vrai don !!!!

    Ne change rien surtout !!!!!!!

    Bises

  • Répondre philou 7 décembre 2007 à 9 h 59 min

    Bravo ! Les macarons ne sont pas simples à réussir, mais je vois que tu est très douée. Pour les photos, il en va de même je suis bluffé !!!
    Rude concurence pour mon blog cuisine et plaisir des yeux ! Hi hi hi.

  • Répondre vero 30 janvier 2008 à 22 h 50 min

    Grâce au jeu initié par Chantal sur son blog " ASSIETTES DU CHEF" , je viens de découvrir le lien vers ton blog et vers tes macarons !!!! J’en raffole et n’arrive pas du tout à réaliser des macarons de patissiers comme les tiens ( d’ailleurs je rèverai d’arriver à en faire d’aussi beaux !) …J’ai essayé les techniques décrites dans le livre ‘ un amour de macarons" de Stéphane GLACIER… mais il y a toujours un petit truc qui cloche ! Cependant tu me donnes de précieuses info, celle de faire une meringue avec le sirop, et celle du gabarit tracé sur du papier sulfurisé ! Ca m’a donné du coup une envie terrible de réessayer !!! ( je suiS un peu du signe du taureau !)…

    Dans tous les cas merci beaucoup pour tes astuces de chefs !!! Je vais les mettre en pratiques et si ça marche je me ferai un plaisir de t’envoyer un petit message !

  • Répondre Nat 30 janvier 2008 à 22 h 58 min

    Merci Véro de ton passage et de ton petit mot. Et surtout n’hésite pas si tu as besoin de conseils, je te répondrai avec plaisir !

  • Répondre vero 13 février 2008 à 21 h 43 min

    Ca y est je me suis lancée dans ta fameuse recette de macarons ! J’ai compris 2 choses: la première est qu’il faut utiliser du tant pour tant "blanc" et non pas "gris" ( c’est moins joli ), et n’ayant pas bien compris la méthode des oeufs "brisés" , j’ai monté ma meringue avec la totalie des blancs d’oeufs. Résultats les macarons sont excellents et ressemblent vraiment à de vrais et beaux macarons mais ( il y a un mais*…) ils étaient trop gonflés ! Donc c’est à refaire pour arriver à ta réussite… Donc pas de photos cette fois ci sur mon blog.
    A ce sujet, dès que j’arrive enfin à une beau résultat, je souhaiterai mettre mes macarons sur mon blog avec le lien vers ta recette … Serais-tu d’accord ?
    et dernière chose, je suis preneuse de ta recette de crême patissière au safran et en échange t’offre celle que j’ai testée à la crême de chataigne ( hyper calorique mais franchement délicieuse ! : 100g de crême de marron vanillée type clément faugier + 100 g de beurre ramolli + 1 cuillère à soupe de whisky . Simplicime .)
    Merci encore de tous tes bons tuyaux , je crois même que je vais y arriver!

  • Répondre Nat 14 février 2008 à 11 h 24 min

    Véro : alors en fait, la deuxième masse de blanc réservée sert à assouplir le tant pour tant. C’est là que tu « macaronnes » ta masse et que tu dois lui donner de la souplesse sans trop. Du coup, ta pâte soulevée par ta cuillère ou ta maryse doit couler comme un ruban. Je pense que c’est parceque tu n’as peut être pas asez travaillé ta masse que tes macarons sont très gonflés. Pour le lien, pas de souci, mais tu as noté que ce n’est pas ma recette, mais celle de Zou : (http://zoukitchenculture.blogspot.com/2006/02/macarons-version-franaise.html) En ce qui concerne la crême patissière au safran, tu as du la voir chez quelqu’un d’autre, mais si tu ne la retrouves pas, je pense que je l’ai dans un bouquin. Fais moi signe ;). ta crème de chataigne a l’air divine !

  • Répondre vero 14 février 2008 à 17 h 39 min

    Merci merci pour tout tes précieux conseils ! Je vais réessayer !!!

  • Répondre à PHILO Annuler la réponse