Entrées

Une page se tourne et avec elle, une tartine de printemps…

15 avril 2015

Une page se tourne.

J’ai du mal… et je vais mettre le temps qu’il faut pour finir de l’effeuiller…

Pour autant, combien écrivons-nous de livres dans nos vies ? Devrions-nous préférer n’en écrire qu’un et aller jusqu’au bout en quelques milliers de pages ? Ne jamais le terminer pour être sûre d’y revenir ? En écrire plein, quitte à se lancer parfois dans plusieurs tomes ?

Pour ma part, je préfère penser que la vie nous offre plusieurs styles d’écriture, qu’au rythme de nos pas nous publions plusieurs essais et que nous pouvons choisir, préférer, renoncer, choisir à nouveau, quitte à réécrire l’histoire plusieurs fois.

Une page se tourne et finalement…c’est bien….

Depuis presque 10 ans, je viens régulièrement vous confier ici recettes et billets d’humeur, photographies, liens, conseils et expériences culinaires.

Depuis presque 10 ans, cet espace a considérablement changé, évolué en fonction d’un ensemble de paramètres, personnels, professionnels et affectifs. Il a muri au fil des mois, s’est personnalisé peu à peu, humblement discret, et il est aujourd’hui temps de lui offrir d’autres projets. L’année 2015 sera, pour moi, un fil de réflexions et d’idées à peser tout autour de ce qui fait ma passion : la cuisine, le partage et la convivialité…

Et comme le printemps arrive à grands pas, avant de poursuivre dans de prochains billets les pages de mes réflexions et le futur ton gourmand que prendront ces carnets, je vous propose une tartine salée, à croquer en toute circonstance !

Dans mon panier bio cette semaine, quelques fèves, betteraves, navets et pommes de terre, une jolie laitue rouge, des pamplemousses et des oranges…

Les fèves, je les adore depuis que je suis gamine. Ma mère les faisaient cuire avec la peau, et préparait ensuite une sorte de vinaigrette au cumin qu’elle versait sur les fèves encore chaudes. C’était délicieux.

L’expérience m’amène cependant à privilégier le « cru » depuis quelques mois, ainsi que la chaleur douce. Mais je reviendrais au fil des prochains billets sur les raisons qui motivent mon changement progressif d’alimentation et ma manière d’aborder la cuisine depuis.

 panier-feves-betteraves-main

mains-feves

Crues, les fèves sont bien moins caloriques que cuites, apportent protéines (elles plaisent donc aux végétaliens comme aux végétariens), fibres, potassium, magnésium et calcium. Elles sont également une excellente source d’acide folique (vitamine B3, B5 et B9).

Il faut apprécier leur saveur ainsi, mais j’aime leur croquant, leur côté doux et frais. Pour les consommer crues, choisissez les fermes, plutôt jeunes et retirez en la peau.

Pour cette recette, je les ai partagés par la moitié également pour leur donner moins de volume et les utiliser davantage en légèreté.

feves-sur-planches

preparation-feves

Pour cette recette et pour 6 tartines de printemps :

Pour les fèves crues marinées :

– 1 poignée de fèves fraiches

– 1 petite échalote

– Quelques suprêmes de pamplemousse

– fleur de sel, poivre et huile d’olive

Mélangez ensemble fèves, suprêmes de pamplemousse, et échalote ciselée finement. Ajoutez une pincée de fleur de sel, du poivre du moulin et un filet d’huile d’olive. Mélangez délicatement, filmez et réservez au frais.

Pour les betteraves et les radis roses :

Préparez un bol rempli d’eau glacée.

Pelez la betterave et découpez la en fine julienne. (Utilisez une mandoline ou un rasoir à légumes spécial pour réaliser ce type de bâtonnets très fins).

Lavez soigneusement les radis et passez les également à la mandoline pour en faire de très fines lamelles.

Plongez ensuite la julienne de betterave et les lamelles de radis dans l’eau glacée durant quelques minutes. Ils resteront ainsi parfaitement croquants.

Avant de réaliser votre tartine, égouttez les soigneusement et réservez.

Choisissez un bon pain au levain, pain complet ou à la farine d’épeautre. Coupez des tranches fines et faites les griller, ou pas, selon votre préférence. Tartinez généreusement chaque tranche de fromage de chèvre frais et disposez dessus fèves, pamplemousse, échalote, betterave et radis roses. Ajoutez de la salade rouge finement découpée.

Quelques tours de moulin à poivre, un peu de fleur de sel, un filet d’huile d’olive et le tour est joué… C’est bon, c’est frais, c’est de printemps… Que demander de plus ! 🙂

tartine-huile

tartine-planche-et-couteaux

Partager ce billet

Vous aimerez aussi

4 Commentaires

  • Répondre Nathalie 16 avril 2015 à 10 h 00 min

    Bonjour Nathalie, je n’aime pas les fèves, décidément pas mais que vos photos et mots sont beaux, associations amertume-douceur-terre et textures superbes 🙂 Bravo Une autre Nathalie gourmande

    • Répondre nat 16 avril 2015 à 18 h 32 min

      Merci Nathalie ! Une page se tourne pour davantage de photos et une cuisine nature ! J’espère trouver du temps pour reprendre un fil plus régulier de publication ! 🙂
      A bientôt !

  • Répondre Thalie 17 avril 2015 à 9 h 46 min

    Merci pour tout ce que vous partagez ! Ces tartines ont l’air délicieuses !
    C’est toujours un plaisir de vous lire ! A très vite, avez vous repris les ateliers ?
    Un gros bisou printanier,
    Nathalie

    • Répondre nat 19 avril 2015 à 17 h 42 min

      Merci Nathalie ! Les ateliers auront lieu tout doucement, jusqu’à la fin de l’année ou d’autres projets m’attendent ! 😉
      Bises printanières
      A bientôt !

    Répondre à Nathalie Annuler la réponse