Entrées

Soupe glacée de fèves au lait de coco…

22 juin 2008

Lorsque je m’échappe du bureau vers 13 heures, j’essaie en général de trouver quelque chose de tentant à déguster pour le déjeuner. Pas si simple.
Entre les kebabs plutôt très gras et très indigestes, les pizzas noyées par le fromage fondu et les salades composées, plus salades que composées, je regrette souvent de ne pas avoir pris le temps de me préparer un petit casse-croute…
Je rends cependant hommage à un petit restaurant à la façade discrète qui propose non loin de mon bureau, quelques tables et de petits plats à emporter : salades diverses, sandwichs, soupes et gaspachos, seiches à la rouille et lotte à la mangue et au gingembre, tagliatelles poulet pistou…Des petites choses simples, mais très bien préparées, avec un réel souci de fraicheur. Les club-sandwichs sont fait devant vous, les salades mixtes très appétissantes et les soupes variées et parfumées (Adresse : Comeat – Quartier Richter – 226 rue Vendemiaire – 34000 Montpellier).

J’ai justement choisi récemment chez eux, une petite soupe de fèves à la noix de coco que j’ai dégusté en marchant. Agréables, les saveurs étaient en réelle harmonie, une petite pointe d’ail semblait relever l’ensemble, le tout était bien dosé, rafraichissant et savoureux.

Cette petite dégustation m’a turlupiné l’esprit pendant la soirée et hier j’ai tenté cette petite soupe à ma façon…Différente, plus épaisse, elle mériterait sans doute un peu plus d’originalité mais elle est suffisamment intéressante d’après moi pour que je vous confie ici cette première version, à vous de rectifier les quantités et de l’adapter selon les préférence de votre palais…

Pour cette recette, et pour 6 grandes verrines, j’ai utilisé 500 gr de fèves surgelées. Mises à cuire une quinzaine de minutes dans de l’eau bouillante, il s’agit ensuite de les éplucher et de les réserver.

Mélanger 20 cl de lait de coco et 40 cl d’eau.

Mixer les fèves dans un blender en leur ajoutant la préparation liquide et goûter pour rectifier éventuellement la consistance en ajoutant un peu d’eau. Saler et poivrer.

Préparer ensuite sur le même principe qu’un gaspacho, une sorte de pâte d’ail monté à l’huile d’olive comme vous le feriez avec une mayonnaise. Pour cette recette, prévoyez 2 ou 3 gousses d’ail.

Ajouter cette pâte à la soupe de fèves et goûtez. N’hésitez pas à rajouter du sel ou de l’ail si le tout vous semble fade. Mettez ensuite au frais deux bonnes heures minimum avant de servir.

Pour donner au verre un petit côté « givré », avant de remplir les verrines, tremper délicatement leur rebord dans un peu de sirop d’orgeat puis dans de la noix de coco râpée. Remplissez les ensuite et placez les au frais.

Partager ce billet

Vous aimerez aussi

6 Commentaires

  • Répondre Charlotte 22 juin 2008 à 17 h 26 min

    Huummm très appétissant, je n’ai pas de fève sous la main mais à essayer avec d’autres légumes!

  • Répondre Colloquial Cook 22 juin 2008 à 20 h 44 min

    Les verres ronds mettent superbement en valeur le velouté! Je n’ai aucune vaisselle décente, arghhh!

  • Répondre Pompelpot 22 juin 2008 à 21 h 05 min

    J’adore ces ingrédients… ça doit être excellent. Et tes photos sont très jolies!

  • Répondre Robert-Gilles 23 juin 2008 à 13 h 47 min

    Bonjour!
    Robert-Gilles de Shizuoka, Japon!
    Pas tres facile de se concentrer avec toute cette belle musique!
    Impressionne!
    Vous connaissez STONE AGE, time travellers?
    Ceci dit, les feves sont tres appreciees ici au Japon.
    Alors, ne m’en voulez pas trop si je copie votre recette pour ma femme japonaise pour qui je dois cuisiner deux fois par jour!
    Au plaisir de vous rendre visite tres bientot!
    Bien amicalement,
    Robert-Gilles

  • Répondre Nat 23 juin 2008 à 20 h 38 min

    Charlotte : oui bonne idée. Avec des courgettes par exemple…
    Colloquial Cook : j’en conviens, le contenant est presque aussi important que le contenu. J’adore le galbe de ces petits verres que l’on retrouve souvent ici…Ma vaisselle est en général chinée à droite, à gauche pour trois francs six sous…
    Pompelpot : merci !
    Robert-Gilles : Je ne connaissais pas Stone Age, mais j’ai été écouter, et j’ai bien aimé…
    J’étais au Japon le mois dernier…

  • Répondre nadine 1 juillet 2008 à 10 h 15 min

    Encore une belle idée de soupe froide et avec une touche d’ail ça doit être le bonheur 🙂

  • Répondre à Colloquial Cook Annuler la réponse