Entrées

Salade de pourpier et souvenirs d’enfance…

10 août 2012

Quelque part dans mon cœur, il y a la maison de mon enfance.

Celle qui continue de vibrer en moi.

Une terre, une forêt, une colline, des hectares de nature où, petite fille, j’adorais me raconter des histoires de princesse et de chevalier.

Quelque part dans mon cœur, il y a le souvenir puissant des parfums du matin, cette odeur de terre, de rosée, le bruit du vent, le chant des oiseaux, le bêlement des moutons que mon père emmenait pâturer.

Quelque part dans mon cœur, cet espace a une place si intense, si particulière que chaque fois qu’il m’a été donnée l’occasion d’y revenir, j’ai fondu en larmes dans les bras de la nouvelle propriétaire, devenue une amie et qui y vit désormais.

Mes vacances, je les ai passé là bas, au cœur de cette vieille étable que mon père a transformé au fil des ans en vaste maison de pierres anciennes, au cœur de ces champs et de cette colline ou je passais mes journées à me fondre dans le paysage, à disparaitre…

J’ai appris à regarder vivre cette nature, à l’aimer, à la respecter. J’ai appris à ne plus jamais me défaire de cette force et de cette volonté nécessaire à tous ceux qui vivent et travaillent de leur terre. Tout cela fait partie de moi, intensément.

Mon père aurait pu y vivre coupé du monde. Un siècle sans doute….

C’est avec lui que je me baladais sur les chemins de traverse, que je ramassais de gigantesques champignons que nous ramenions ensuite à mon instituteur pour une leçon de choses…

Avec lui que je ramassais les légumes du potager et le pourpier sauvage qui poussait spontanément un peu partout. J’adorais les salades de pourpier que me préparait mon père…

….

…et voilà qu’il pousse dans mon jardin… Depuis deux ans seulement. Avant, il n’y en a jamais eu chez nous. Et même s’il s’installe parfois là ou je ne souhaite pas l’inviter, je respecte sa présence tant il bouscule de souvenirs…

Mon homme me disait ce matin : « je n’en n’avais jamais goûté avant ! C’est curieux… C’est assez fort en gout… c’est étonnant… »

Mais c’est si bon ! Enfin… pour moi, ce sont mes dix ans qui m’abordent soudain avec une saveur toute particulière…

Acidulées, croquantes, charnues, les feuilles de pourpier sont riches en potassium, en Oméga 3, en vitamines. Elles sont pleines de ressources !

C’est donc avec une tendre nostalgie que j’ai ramassé ce matin quelques branches de pourpier, un peu tardivement par ailleurs, car les jeunes pousses sont bien meilleures.

Pour colorer et agrémenter mes assiettes, j’ai cueilli quelques tomates (Cornue des Andes) et j’ai ensuite agrémenté ma salade de produits de saison.

Quelques lamelles de radis ronds, quelques tranches de tomates bien mûres et sucrées, quelques feuilles de salade en mélange, des tranches fines de nectarines et quelques copeaux de parmesan. Le tout disposé simplement en assiette, en soignant la présentation, la disposition, le décor…

Parce que lorsque l’assiette est belle, les choses les plus simples ont un goût différent… et des parfums d’enfance… parfois…

Et pour assaisonner cette salade d’enfance, fleur de sel et poivre, ainsi qu’une vinaigrette à base d’huile de tournesol, de sauce de soja, et d’huile de sésame.

Quelques feuilles de basilic sur le bord de l’assiette, une jolie fleur de capucine et quelques minuscules petites fleurs de lavande…

Quelques souvenirs partagés en un bouquet de pourpier du jardin…

Partager ce billet

Vous aimerez aussi

4 Commentaires

  • Répondre nelly 15 août 2012 à 17 h 02 min

    tout en simplicité avec beaucoup de saveur!!…comme vos billets, dans lesquels, il y a toujours une petite partie de vous, celui-ci est très émouvant, même si parfois c’est douloureux on aime s’y replonger,( dans nos souvenirs) c’est ce qui nous façonne, en partie…votre blog en est témoin !!….
    je vous souhaite une bonne ( fin)! de journée!!

    • Répondre nat 19 août 2012 à 17 h 30 min

      Nelly : bon dimanche à vous ! 🙂

  • Répondre Sylvie rOndslesmacarOns 18 août 2012 à 18 h 50 min

    Tout est beau : le texte, les souvenirs evoqués, les photos, …. que d’émotions !!

    • Répondre nat 19 août 2012 à 17 h 29 min

      Sylvie : merci ! 🙂

    Répondre à nat Annuler la réponse