Humeurs

7 janvier 2015…

14 janvier 2015

Le 11 janvier, je participais à la marche. Au côté des miens, de mes proches, de beaucoup d’autres, de tous les présents.

Le 11 janvier, je regardais, au cœur de la Place de l’Europe de Montpellier, une foule silencieuse patienter presque en silence.

Le 11 janvier, quatre millions de français partageaient dans les rues, quelques soient leur couleur, leurs opinions, leur foi, la même démarche : Dénoncer l’horreur. Défendre la liberté.

place-de-l'europe-janvier-2015

Difficile de trouver des mots pour ce billet d’humeur.

Très difficile, car les émotions se bousculent. Et pourtant.

Impossible pour moi de poursuivre les billets de ces Carnets sans y laisser trace, quelque part, de ce qui m’a envahit le le 7 janvier 2015. Impossible de faire comme si ce modeste journal culinaire n’était que cela,  sans reflet de ce que l’actualité a soufflé comme émotions en France et bien loin, ailleurs….

Ce matin là, très tôt, j’avais commencé à réfléchir à une carte de vœux, de souhaits pour ces pages, comme je le fais chaque année depuis 8 ans. Chacune de ces cartes porte habituellement un peu de ma personnalité, de ma sensibilité, un peu de mon histoire, de mon passé, de ce qui m’a fait grandir et progresser.

L’idée m’était venue de changer  de style et de réaliser une sorte de tableau gourmand, composé de légumes, de farine, d’épices, d’ingrédients divers. Et quelques mots simples…

Avec Marjorie,  nous avons donc composé le « tableau » une partie de la matinée, réfléchi aux couleurs, à l’intonation générale, à l’esprit de la carte.

Et une fois le tableau composé et les photos faites, a 13h40, je publiais sur la page Facebook des Carnets, sans savoir ce qui se passait à Paris, ma carte de vœux………………

Au même moment,  mon mari me téléphonait, la gorge nouée pour m’apprendre l’attentat, l’horreur….

La suite, c’est que nous avons tous vécu………. Les actualités en boucle, la sidération, la colère, l’envie de vomir, la peine………

Que dire………..Que dire de plus…

Le 7 janvier 2015, le net s’est gorgé en quelques heures de milliers d’articles douloureux, les réseaux sociaux ont fusionné en un seul et même slogan, les dessins et les caricatures d’inconnus bouleversés ont envahi la toile. Et la sidération est restée, malgré ce…

main-pancarte-2015

Autant d’âmes que de couleurs différentes ont été assassinées ce jour là.

Autant de prénoms et de noms que de personnalités et de richesses particulières.

Autant de confessions et de croyances différentes que de simples sourires.

Autant de valeurs, de pensées, d’idées, d’espoirs, de souffles, de voix.

Autant d’engagés que de défenseurs, autant de simples penseurs que de poètes.

Autant d’hommes qui partageaient, chacun à leur manière, un peu de ce que leur histoire les avaient amené à offrir ou à vivre tout simplement. Connus comme inconnus.

Le 7 janvier, alors que l’actualité d’ailleurs amène depuis longtemps déjà, son flot de guerre et de souffrances, l’horreur a pris place devant notre porte… Au cœur d’un pays de droits et de liberté….

…et le 11 janvier, grands-parents, couples, enfants, jeunes et moins jeunes, Charlie et non Charlie, gauche et droite, chrétiens, juifs et musulmans  ont marché cote à cote vers la défense de valeurs communes : la liberté, la fraternité, le respect de l’autre, la vie.

…..

Le 7 janvier dernier, je publiais sur la page Facebook des Carnets une carte de vœux désolante d’indécence, sans le savoir. Elle ne verra donc pas le jour sur ces pages.

A sa place, ce billet.  Des émotions. Une immense difficulté à passer à autre chose, à faire comme si…

….

Je terminerai par ces quelques mots :

« Quand la presse est libre, cela peut être bon ou mauvais ; mais assurément sans la liberté, la presse ne peut être que mauvaise. Pour la presse – comme pour l’Homme- la liberté n’offre qu’une chance d’être meilleur, la servitude n’est que la certitude de devenir pire ». Albert Camus

…..

 

Partager ce billet

Vous aimerez aussi

2 Commentaires

  • Répondre nelly 19 janvier 2015 à 15 h 40 min

    colère, indignation, incompréhension,ces sentiments nous les avons tous partagés..

    la libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme…

    sympathie gourmande..!!

    passez une bonne semaine.

    • Répondre nat 8 février 2015 à 15 h 46 min

      Bonne semaine à vous Nelly.

    Répondre à nat Annuler la réponse