Humeurs

Deshydrateur, premiers pas…

17 juin 2008

Chaque été, je récolte dans mon jardin fleurs de lavande, feuilles de verveine et de sauge, thym et laurier. Chaque été, mon four sèche les fleurs et herbes que je souhaite utiliser le reste de l’année pour mes plats et mes desserts. D’où l’envie de faire l’acquisition d’un déshydrateur. Son principe ? Priver les aliments (viande, poissons, fruits et légumes, herbes fleurs etc…) de leur potentiel en eau afin de les conserver ensuite en bocal ou sachet hermétique, sans qu’ils ne perdent leur qualité nutritive.

Plusieurs types de séchages sont proposés suivant les modèles de déshydrateur : ronds (plateaux s’empilant les uns sur les autres) ou rectangulaires (système à tiroirs).
Dans le premier cas, l’air chaud est propulsé par un ventilateur et se déplace à travers les plateaux en partant du bas. Dans le second cas, les appareils rectangulaires disposent d’un système de ventilateur vertical situé à l’arrière qui propulse l’air chaud de manière horizontale sur les plateaux. C’est sans doute cette deuxième version qui offre le plus de régularité dans le système de chauffe, et ce, malgré un grand nombre de plateaux parfois disponibles (certains modèles sont conçus pour 30 plateaux !). C’est aussi la plus chère.

J’ai opté pour ma part pour un modèle rond avec un principe de cheminée centrale en périphérie de plateau. Pas un des moins chers, mais toutefois raisonnable. Par contre il ne dispose ni de thermostat, ni de minuteur…

L’avantage principal que je trouve à cet appareil pour le moment, c’est qu’il me permet notamment de ne pas jeter les fruits trop murs dont la tribu ne veut pas : les bananes dont la peau a noirci par exemple ne plaisent pas particulièrement aux enfants. Les pommes dont la peau a flétri ou s’est abimée par endroit, c’est un peu la même chose. Ces mêmes fruits épluchés, coupés en tranches et séchés au déshydrateur ont une deuxième vie et se consomment tout de suite plus agréablement.

Je vous parle ici de mes premiers pas et n’ai pas entrepris par exemple la réhydratation des aliments.

Autre possibilité de l’appareil à tester également : les crêpes de fruits.

Compote, coulis et préparations maisons peuvent être versés sur une plaque rigide huilée puis séchés au déshydrateur. Elles s’utilisent ensuite pour la fabrication de barres de céréales maison ou se réhydratent pour d’autres préparations.

Outre les fruits, j’ai tenté les tomates cerises séchées ce week-end et tacherai de vous en parler un peu plus tard, lorsque je les aurai goutées…Déshydratées dimanche, elles marinent à présent dans de l’huile d’olive parfumée à la sauge…du jardin…

Partager ce billet

Vous aimerez aussi

10 Commentaires

  • Répondre Colloquial Cook 17 juin 2008 à 7 h 30 min

    Les tomates à la sauge m’ont tapé dans l’oeil! (même pas mal!) On veut savoir si c’est bon quand vous aurez ouvert le pot!

  • Répondre theCook 17 juin 2008 à 11 h 36 min

    moi, le déshydrateur, j’ai laissé tombé: j’en avais pris un de mauvaise qualité, il a chauffé trop fort et les plateaux ont fondu! mais c’est vrai que pendant les quelques temps où je l’ai utilisé, j’en ai bien profité… je te conseille les fines tranches de courgette légèrement poudrées de sel+paprika, ça fait des super chips originales light pour l’apéro!

  • Répondre Nat 17 juin 2008 à 11 h 43 min

    Benjamin : sans problème ! Je ferai part de mon avis !

    The cook : fondu ?? Incroyable !! Je pense effectivement que les appareils sont de qualité très différente suivant les marques et le prix ! Pour le moment, pas de mauvaise surprise de ce genre en ce qui me concerne. La température a l’air stable, pas très élevée. Pour les courgettes, c’est tentant. J’essayerai volontiers !

  • Répondre nadine 17 juin 2008 à 17 h 07 min

    Je vois des pubs de déshydratateurs mais j’avoue ne jamais m’y être intéressée parce que je ne me doutais pas de tout ce que l’on pouvait faire avec, en fait. Je vais regarder ça de plus près et laisser mûrir l’idée:)

  • Répondre veronica 19 juin 2008 à 18 h 47 min

    oups je crois que j’ai trouve une idee de cadeau pour mon prochain anniversaire…;

  • Répondre Marie-France 27 décembre 2008 à 15 h 32 min

    Mais c’est génial cet appareil. On le trouve facilement ? Je conserve l’idée pour un futur achat.
    Je viens de parcourir ton blog que je trouve toujours aussi beau – et le mot est faible – et reposant, et je crois que je vais, si tu me le permets, te piquer l’idée des sucettes de ricotta, qui sont diablement tentantes, pour le réveillon du 31.
    Je te souhaite d’ores et déjà de belles fêtes de fin d’année,
    A bientôt,

  • Répondre Nat 27 décembre 2008 à 16 h 30 min

    Marie-France : Tu trouveras toutes sortes de deshydrateurs sur le net. Fais simplement attention aux systèmes de circulation d’air chaud très différents et tu verras également que les prix oscillent beaucoup. N’hésite pas à faire un tour sur les forums de discussion sur le sujet. Pour ma part, j’ai égaré la notice de mon appareil et en attendant de la retrouver je suis bien embêtée…..:(

    Très belles fêtes à toi aussi et excellente année 2009 !

    Merci de ta fidélité et de tes petits mots…

    A bientôt ! 🙂

  • Répondre barbichounette 27 mars 2009 à 15 h 45 min

    C’est rigolo….
    Je cherchais des articles pour m’aider à utiliser mon tout nouveau déshydrateur et j’arrive chez toi !
    Décidement !
    Bizzzzzz
    Barbichounette

  • Répondre nathalie 30 août 2010 à 13 h 59 min

    Bonjour,moi je suis a ma 1iere fois de déshydtatation, je fais ma sauge… et la je ne sais pas trop, parce que mon couvert de déshydrateur a sur le dessus un petit couvercle que si je veut je le laisse ouvert en déshydratant…mais la, je le laisse fermer, pas ouvert(les petits trous) sur le dessus.. et je veut savoir si sa va marcher….mon déshydrateur est de matque salton, a plusieurs plateaux… merci de me donner commentaire la dessus, a bientot…

    • Répondre nat 30 août 2010 à 21 h 03 min

      Nathalie : si je comprends bien, vous avez un couvercle, et dessus un autre petit couvercle ? Mon modèle n’est pas comme cela, j’ai une cheminée centrale par laquelle l’air s’évacue. A votre place, je laisserai ce petit couvercle ouvert de manière à ce que le souffle d’air chaud s’évacue. Votre notice ne donne pas de conseil particulier là dessus pour le séchage des herbes fraiches ? C’est ennuyeux, car effectivement, il n’est pas si simple de savoir comment s’y prendre avec un deshydrateur…

    Répondre à Nat Annuler la réponse